Achèteriez-vous cette maison? 3


Cette question est souvent posée aux inspecteurs. Ce n’est pas anodin, et la réponse ne se résume pas à « oui » ou « non ». Obtenez l’heure juste, voyez notre position sur le sujet en lisant la suite.

 

L’inspection

À la fin d’une inspection préachat résidentielle, un client nous demande notre avis sur l’achat de cette propriété. Dans les meilleures pratiques, l’inspecteur doit toujours se garder de commenter et avoir une réserve face à un éventuel avis sur la transaction immobilière. Il est là pour constater l’état ou la condition d’un bâtiment et de ses composants. L’inspection vise à identifier les défauts majeurs qui diminuent l’usage, la jouissance ou la valeur d’un bâtiment ou qui présentent un risque pour la sécurité des occupants. L’inspecteur observe et émet ses commentaires sur l’état des systèmes et composants afin de vous informer. Il répond à vos questions sur l’usage d’équipement et l’entretien, et peut donner un avis sur un correctif ou une amélioration à apporter. Sans plus.

Dans les meilleures pratiques, l’inspecteur doit toujours se garder de commenter et avoir une réserve face à un éventuel avis sur la transaction immobilière. Il est là pour constater l’état ou la condition d’un bâtiment et de ses composants. L’inspection vise à identifier les défauts majeurs qui diminuent l’usage, la jouissance ou la valeur d’un bâtiment ou qui présentent un risque pour la sécurité des occupants.

 

Normes, règlementation et offre d’achat

En fait, les normes de pratique de l’inspecteur en bâtiment n’autorisent pas l’inspecteur à répondre directement par « oui » ou « non » à cette question. Cependant, l’utilité de l’inspection d’une résidence est de déterminer l’état d’une propriété et de prendre une décision éclairée, en toute connaissance de cause, concernant un éventuel achat. Il y a une solution à tout problème dans une résidence (remplacement, rénovation, mise à jour d’équipement, etc.). Ainsi, la question est plus de savoir si VOUS achèteriez cette maison en fonction de si VOUS êtes prêt à appliquer la solution, ou bien si la situation problématique et surtout la solution à envisager vous déplaisent trop (stress, cout, temps, dérangement). C’est également pour cela que la règlementation en vigueur au Québec avec l’OACIQ (Organisme d’autoréglementation du courtage immobilier du Québec) prévoit qu’une fois le délai prescrit pour l’inspection, l’acheteur a quatre (4) jours de réflexion pour sous-peser, s’informer, consulter un spécialiste au besoin, et transmettre sa décision d’achat. Il est même possible de demander une extension : discutez-en avec le courtier immobilier.

 

La décision

Bref, l’inspecteur et expert en bâtiment ne va pas vous dire d’acheter ou non une propriété à la suite de l’inspection de bâtiment. Car, au final, votre inspecteur, lui, pourrait vouloir acheter une propriété qui ne vous convient pas, ou refuser d’acheter une propriété qui serait pourtant idéale pour vous! Voilà pourquoi il ne répondra pas « oui » ou « non » à la question, et va plutôt vous conseiller au besoin et vous aiguiller sur les spécialistes et experts à consulter pour établir une évaluation de couts claire des travaux à faire ou d’éléments à corriger. Après cela, vous serez en mesure de prendre la meilleure décision pour VOUS.

 

Cette question fait aussi partie de la page Questions fréquentes.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 commentaires sur “Achèteriez-vous cette maison?

  • Hosting

    L’ACQC ne saurait trop insister sur l’importance d’une bonne inspection preachat pour les acheteurs de maisons ou condo. N’oublions pas que l’achat d’une propriete constitue pour la grande majorite des consommateurs la transaction la plus importante qu’ils n’auront jamais l’occasion de faire.

  • Virginie

    Article fort sympathique, une lecture agréable. Ce blog est vraiment pas mal, et les sujets présents plutôt bons dans l’ensemble, bravo ! Virginie Brossard LETUDIANT.FR