L’automne : idéal pour une inspection en bâtiment avant l’hiver


Grosse nouvelle : au Québec, qu’on le veuille ou non, il y aura un hiver! Avant l’arrivée des grands froids, il vous faut profiter des dernières belles journées d’automne pour vérifier votre maison, votre toiture, vos installations de plomberie et de ventilation, etc.

L’automne c’est un moment idéal pour une inspection en bâtiment afin de préparer votre maison pour la saison hivernale.

Bien sûr, vous allez « fermer » votre piscine, ranger ou protéger vos meubles de patio, arranger vos plates-bandes et votre jardin, mais pour le reste? Voici un petit tour de piste suggéré pour la vérification de votre maison; et parce qu’il n’y a rien comme le travail d’un expert pour avoir la paix d’esprit, faites confiance à l’inspecteur en bâtiment pour procéder à ces vérifications d’usage dans le cadre d’une inspection préventive. Appelez-nous.

 

Extérieur

  • Les surfaces en briques de la façade de la maison sont à nettoyer avec une laveuse à pression; il faut aussi rejointer là où le coulis s’est brisé et effrité.
  • Vérifiez les allèges des fenêtres. Si vous observez des fissures, colmatez-les.
  • Calfeutrant déficientVérifiez les portes et les fenêtres mal calfeutrées, qui font habituellement grimper les couts de chauffage de la maison. Remplacez le coupe-froid et le calfeutrant aux endroits nécessaires. Une option plus radicale, selon vos besoins, serait de remplacer les portes et fenêtres par des unités plus écoénergétiques. Il serait peut-être judicieux de demander à un professionnel de faire un test d’infiltration d’air.
  • Si le coupe-bise de la porte de garage est endommagé, remplacez-le. Les mulots adorent les garages, surtout ceux qui sont chauffés.
  • Végétation gardant l'humiditéEnlevez le bois de chauffage, les feuilles et les branches qui reposent sur les murs et la fondation de votre maison. Cela conserve l’humidité et peut abimer les murs, en plus de créer des endroits très prisés des mulots et des fourmis charpentières. Malgré leur beauté, les plantes grimpantes aussi conserve l’humidité aux murs et cache parfois des problèmes de revêtement.
  • Enlevez les branches d’arbre dangereuses qu’un vent fort ou une tempête de verglas pourraient briser, endommageant du coup votre propriété. En outre, elles constituent un « accès facile » pour les rongeurs quand elles touchent la maison.
  • Fermez toutes les sorties d’eau extérieures pour éviter que les tuyaux gèlent et se brisent. Si vous possédez une installation faite maison, il est préférable de bien vider le tuyau à l’aide de la valve intérieure, généralement munie d’un petit drain. C’est peut-être le moment idéal pour remplacer les sorties d’eau par des robinets antigel.
  • Ailette de sortie de sécheuse coincéVérifiez les sorties de sécheuse, de ventilateurs, de hotte d’évacuation de cuisinière et d’aspirateur central. Si les grilles sont endommagées, remplacez-les, car elles peuvent laisser passer les animaux nuisibles. Si elles sont obstruées, nettoyez-les.
  • Vérifiez l’aménagement pour déceler la présence de cuvettes qui peuvent retenir l’eau de pluie près des fondations, ou une mauvaise pente de terrain qui s’est affaissé et dirige maintenant l’eau vers la maison plutôt que de l’en éloigner.

L’inspecteur en bâtiment ouvrira l’œil pour repérer de possibles dommages au revêtement et aux autres composants extérieurs. Vous pourrez ainsi connaitre les réparations et entretien à prévoir, le cas échéant, et budgéter en conséquence.

 

Toiture et entretoit

  • Vérifiez si des feuilles se sont accumulées dans les gouttières (il faut les enlever) et observez l’état des descentes. Faites des tests d’eau pour déceler les fuites et les obstructions : l’eau qui refoule entraine des dommages.
  • Jetez un œil à votre entrée électrique. Si les fils extérieurs sont endommagés, faites appel à un maitre électricien. Vous éviterez bien des problèmes.
  • Votre région a tendance à avoir beaucoup de glace et de neige? Il faut peut-être envisager d’améliorer la maison avant l’hiver en installant des arrêts de neige, voire un système de fonte des glaces (câbles chauffants) sur le toit.
  • Vérifiez la ventilation. Si, l’hiver dernier, vous avez observé de la glace sur les corniches, c’est signe que la ventilation est déficiente. Et cela peut entrainer des moisissures et favoriser la désagrégation accélérée des composants. Assurez-vous que l’air circule bien. Si les soffites sont bouchés par l’isolant, installez des évents d’entretoit qui assurent une circulation optimale. Ajoutez de la laine minérale soufflée ou autre si l’épaisseur de votre isolant est inférieure à 12 pouces.
  • Recherchez les traces de fuites qui pourraient apparaitre sur la face intérieure de la structure dans l’entretoit : l’eau laisse toujours des traces.
  • Remplacez les bardeaux s’ils sont endommagés*.
  • Maçonnerie abimée sur cheminéeSouvent négligée, une cheminée doit être observée aussi. Faites rejointer les briques extérieures pour prévenir des dommages importants et un possible effondrement. Engagez un professionnel pour nettoyer la cheminée. Si ce n’est déjà fait, achetez et installez des chapeaux de cheminée pour empêcher l’infiltration d’eau et de débris dans la maison.

L’inspecteur en bâtiment vérifie la liste ci-dessus et inspecte l’entretoit afin d’y passer en revue les chevrons et le pontage visibles, le tout dans le but de détecter d’éventuelles traces d’infiltration d’eau ainsi que de la moisissure. Il teste aussi la solidité ou l’intégrité des structures, s’il a un doute.

 

Intérieur

  • Vous avez décelé une mauvaise odeur, de type odeur d’égout? Vérifiez le drain de plancher au sous-sol. Sinon, montez sur le toit et vérifiez votre évent de plomberie (évier, lavabo et toilette). Il est possible qu’un oiseau ait fait son nid dans le tuyau.
  • Assurez-vous que les tuyaux d’évacuation des ventilateurs de salle de bain et de hotte d’évacuation de cuisine sont isolés.
  • Assurez-vous que vos conduits évacuent l’air à l’extérieur.
  • Isolez vos tuyaux d’eau chaude et d’eau froide pour éviter les pertes d’énergie et la condensation.
  • Si votre maison a plus de 50 ans, il est possible que les tuyaux soient en acier galvanisé*. La rouille et l’eau les ont surement endommagés; peut-être sont-ils dus pour être remplacés.
  • Vérifiez les valves ainsi que le fonctionnement et le drainage des appareils de plomberie (lavabo, évier, toilette).
  • Avertisseur de fumée manquantUn dernier conseil, et non le moindre : remplacez les piles de vos détecteurs de fumée et de monoxyde de carbone. Profitez-en pour en vérifier la date de fabrication. S’ils sont vieux de plus de 10 ans, remplacez-les; ils ont perdu de leur efficacité.

 

* Au Canada, plusieurs compagnies d’assurance exigent le remplacement de la tuyauterie galvanisée en raison des risques accrus de fuites ou de ruptures. Certains assureurs font aussi des vérifications au hasard des toitures et pourraient exiger le remplacement immédiat (30 jours) de revêtement de toit vieux ou abimé.

 

Bref, l’inspecteur en bâtiment peut vous éviter des soucis et des couts

En prenant le temps de faire inspecter votre résidence à l’automne par un professionnel du bâtiment, vous éviterez que des bris mineurs prennent des proportions démesurées, et deviennent graves avec les pluies abondantes de la fin d’automne, la rudesse de l’hiver et la fonte des neiges. L’aggravation d’un problème dans votre propriété mène en général à des couts élevés et à des agents stressants. Soyez prévoyant, faites vos entretiens et consultez un inspecteur et expert en bâtiment pour faire inspecter votre maison. Appelez-nous!