Collaboration à La Presse+, chroniques Monsieur l’inspecteur


Apprenez en plus sur les margelles et les fenêtres de sous-sol, lisez mes commentaires dans La Presse+ avec ma collaboration avec André Dumont et ses chroniques Monsieur l’inspecteur dans la section Immobilier de La Presse.

Un aperçu du contenu de l’article

Lorsque le cadre et le bas d’une fenêtre se situent presqu’au même niveau que le sol fini extérieur, les chances sont élevées que le sous-sol soit affecté par une infiltration d’eau. C’est en général moins dramatique pour un sous-sol qui est un vide sanitaire en terre battue (si de bonnes mesures de gestion d’humidité du vide sanitaire sont respectées : consultez l’inspecteur en bâtiment pour des recommandations à ce sujet). En inspection on constate régulièrement que ces fenêtres sont mal scellées (absence ou calfeutrant déficient) et très souvent des dommages ou traces d’infiltrations sont visibles à l’intérieur. De quelles dollars d’investissement en entretien et prévention (par l’installation d’une margelle par exemple), on peut se retrouver à devoir réparer des centaines, voir des milliers de dollars en dommages en revêtement de finition et en structure. Lisez l’article  « Ces fenêtres de sous-sol qui laissent entrer l’eau » de la chronique Monsieur l’inspecteur dans La Presse +.

La Presse+